Contenu principal

Canton de Zoug

Le canton de Zoug est un des cantons les plus riches de Suisse et plusieurs grandes entreprises internationales, comme V-Zug, Siemens ou Glencore, y ont leur siège ou un site économique important.

Celui qui s’intéresse à l’histoire de notre pays devrait faire une excursion au Ägerisee où se trouve le monument de la bataille de Morgarten. Les Confédérés suisses y avaient battu les Habsbourg en 1315. Cette bataille représente un exemple type de l’utilisation ingénieuse du terrain par les Confédérés.

Il se passe plus à la fête de Zoug (Zuger Seefest) qui a lieu en été ou le lundi du carnaval, quand «Greth Schell», accompagnée de sept bouffons, ramène son mari saoul à la maison à travers la vieille ville de Zoug.

Le canton Zoug compte 128'498 habitants (à fin mars 2021) et englobe 11 communes, de B comme Baar jusqu’à Z comme Zoug.

En 2019 le canton de Zoug a encaissé 864 millions de recettes fiscales. La plus grande partie de ces recettes, à savoir 63 %, provient des personnes physiques.

Les apprentis et les personnes à faible revenu doivent en principe payer des impôts dans tous les cantons. Certains cantons prévoient cependant des déductions spécifiques pour les jeunes en formation ainsi que les personnes à revenu modeste.

Voici quelques exemples de calcul concernant la charge fiscale totale par la Confédération, le canton, la commune et la paroisse (catholique) pour une personne célibataire sans enfants avec son propre ménage et sans fortune (hypothèse : domicile à Zoug) :

  • Avec un revenu brut du travail de 15'000 francs par an, elle ne paie pas d’impôts.
  • Avec un revenu brut du travail de 25’000 francs par an, elle paie 270 francs d’impôts.
  • Avec un revenu brut du travail de 50’000 francs par an, elle paie 1'637 francs d’impôts.

Veux-tu savoir dans quels secteurs le canton de Zoug investit son argent ?
En 2019, la plus grande partie, presque la moitié de toutes les dépenses, a été affectée aux domaines finances et impôts (332 millions de francs) et formation (328 millions de francs). Le montant le plus petit a été dépensé dans les domaines de la protection de l'environnement et de l'aménagement du territoire (14 millions de francs) et culture, sport et loisirs, église (23 millions de francs).