Contenu principal

Canton de Bâle-Campagne

Les Romains savaient déjà que le « Baselbiet », comme on appelle aussi ce canton, est un joli endroit pour vivre. Aujourd’hui encore les restes de la ville historique « Augusta Raurica » peuvent être visités. On peut également faire un tour à vélo dans les pays voisins Allemagne ou France sur les nombreuses pistes cyclables. C’est chaud dans la capitale Liestal pendant le carnaval: un public nombreux s’émerveille devant les balais flamboyants du cortège de « Chienbäse ».

Le canton de Bâle-Campagne compte 287'370 habitants (à fin juin 2018). Il est subdivisé entre 5 districts avec au total 86 communes, de A comme Aesch à Z comme Zwingen.

En 2016, le canton de Bâle-Campagne a encaissé 1’720 millions des francs de recettes fiscales. La plus grande partie de ces recettes, à savoir 75 % provient des personnes physiques.

Les apprentis et les personnes à faible revenu doivent aussi payer des impôts.

Voici quelques exemples de calcul concernant la charge fiscale due aux impôts cantonaux et communaux pour une personne célibataire sans enfants avec son propre ménage et sans fortune ( avec un domicile à Liestal ):

  • Avec un revenu brut de 12'500 francs par an, elle ne paie pas d’impôts.
  • Avec un revenu brut de 20'000 francs par an, elle ne paie pas d'impôts.
  • Avec un revenu brut de 50'000 francs par an, elle paie 4'450 francs d’impôts.

Sais-tu dans quels secteurs le canton de Bâle-Campagne investit son argent?
La plus grande partie, presque un tiers de toutes les dépenses, a été affectée à la formation (822 millions de francs). La plus petite a été versée au secteur culture, sport et loisirs, église (54 millions de francs).